Menu Fermer

Longue Piste

En famille autour du monde

Turquie : Anatolie orientale et Kurdistan

Relier Erzurum et le lac de Van nous fait passer par une chaine de montagnes qui plafonnent entre 2500m et 3000m d’altitude. Nous nous régalons de paysages aux cols enneigés, de troupeaux de moutons accompagnés de leur berger sans oublier le chien qui veille toujours au grain. Nous découvrons la race des bergers d’Anatolie et leur collier aux pics acérés pour résister à l’attaque des loups. Très engageant ! L’état des routes de Turquie pourrait se résumer sur ce trajet : nous alternons la 2×2 voies impeccable à chaussée séparée, la route tortillante à fleur de ravin et la partie « route en construction » qui se transforme alors en piste de sable dégageant beaucoup de poussière. Nous commençons à raisonner en temps de trajet et non plus en kilomètres lors de la préparation de l’itinéraire. Mieux vaut avoir fait le plein d’essence aussi, les stations service ne courent pas les rues dans cette partie là du pays.

Lire la suite

Turquie : mer Egée et Cappadoce

Après avoir visité Istanbul, il nous reste encore pas mal de temps pour parcourir le pays. Nous nous sommes fixés 3 semaines pour le traverser car il est grand comme 2 fois la France.

Nous mettons cap au sud en direction d’Ephèse: ancien ville portuaire située maintenant à 7 kms de la mer Egée à l’intérieur des terres, dans laquelle aurait vécu St Jean et la Ste Vierge après la mort de Jésus. C’est un haut lieu touristique du pays, et n’étant pas encore en pleine saison, nous profitons de pouvoir nous balader tranquillement dans les ruines et les vestiges de cette ancienne cité grecque d’Asie mineure. Nous découvrons ainsi avec les enfants, l’histoire de l’empire Ottoman et de cette ville comptant parmi les plus importantes de l’Antiquité. On pouvait, à cette époque, la comparer à Rome, Antioche ou encore Alexandrie.

Lire la suite

Istanbul, trait d’union entre l’Europe et l’Asie.

Chats, baklava et Atatürk

Tout commence par une frontière. La première hors de l’Europe. Nous arrivons en milieu de matinée, et quittons sans encombres la Grèce. Côté turc, c’est une autre affaire : nous avons droit à la première « fouille » de la remorque. Il nous faut ouvrir chaque porte, expliquer ce que contient chaque compartiment (en anglais puisque nous ne savons pas un mot de turc hormis Merhaba pour dire bonjour) et attendre la vérification des papiers de la voiture et des passagers. Et là, ça se complique : une douanière ne veut pas comprendre que « Verny » est le nom de naissance de Béa, et « Renaud » son nom d’épouse! Après quelques palabres et une bonne dose de patience, elle finit par nous laisser passer. Nous nous faisons la réflexion, qu’en Europe, avec l’espace Schengen, nous avons perdu l’habitude des passages de frontières avec queues interminables, fouilles et complications administratives. Au moins hors d’Europe, l’entrée du pays est marquée, on pourrait presque dire qu’elle se mérite, et encore, la nationalité de notre passeport nous simplifie beaucoup les choses.

Lire la suite

Monténégro, Albanie et Grèce.

Monténégro

Ressemblant en beaucoup de points à la Croatie, pas trop de dépaysement… De beaux paysages combinant à la fois les forêts de cyprès, ce qui lui donne sa teinte de « montagne noire » (d’où son nom), et la mer turquoise. Nous profitons de belles criques pour nous poser, étendre une lessive ou deux, se baigner et chercher les petits poissons multicolores dans l’eau transparente.

Le pays est surtout réputé pour ses petites routes étroites, sinueuses, bordées d’un ravin à pic et d’une paroi rocheuse… Bref, tout ce qu’il faut pour se faire une belle frayeur. Ce que nous avons fait : ajoutons une bonne pluie, une grosse montée à 15% et le tour est joué, l’embrayage s’en souvient encore. Un bon apprentissage du démarrage en côte en « boîte courte » en quelque sorte… et quelques sueurs pour la conductrice, sous l’oeil très zen de David, toujours confiant envers son véhicule de prédilection.

Lire la suite
Articles plus anciens